La fiesta de la luz 2017 (fête des lumières 2017)

voyage-equateur
Iguane sur l'église Santo Domingo

Vous connaissez tous la fête des lumières de Lyon en France, mais je suis sûr que la fête des lumières de Quito vous était encore inconnue. En effet, du 9 au 13 août 2017, dans le centre historique de Quito classé patrimoine mondial UNESCO, les principaux édifices et places étaient illuminés avec des jeux de lumière impressionnants. Ce week-end-là se célébrait la fête nationale équatorienne, avec le premier cri d’indépendance du 10 août.

Pour la seconde année consécutive, la ville de Quito a organisé cet événement en partenariat avec la ville de Lyon. Une seconde édition possible grâce au succès de celle de 2016 qui avait attiré un million et demi de visiteurs répartis sur les 4 nuits de spectacles. Cette année, avec 8 spectacles et 5 nuits au programme, une affluence record était attendue, et a été réalisée, un véritable succès populaire pour cette seconde édition avec plus de 2 000 000 de personnes dans les rues pour admirer ces oeuvres d’art. Cette fête des lumières de Quito a réalisé la même affluence que celle de Lyon.

Un mélange et une association franco-équatorienne pour réaliser ces oeuvres d’art. Une véritable réussite n’ayant rien à envier à la fête des lumières de Lyon: rues bondées, spectacles grandioses. Une réussite totale.

J’ai eu la chance de vivre cet événement au milieu d’une foule immense, ce qui n’a rien retiré à mon plaisir mais qui ne m’a pas permis de tout voir. Cependant, j’ai pu admirer les principaux sites de cette fête des lumières.

La Catedral avec « un universo poetico », réalisé par le français Daniel Knipper

La fresque principale, située sur la façade de la cathédrale, et visible depuis la Plaza Grande. Une place magnifique, avec le palais présidentiel, où beaucoup de quiteños aime s’y reposer et y flâner.

L’église Santo Domingo avec « Natura », réalisé par le Français Laurent Langlois

Sûrement le spectacle le plus grandiose avec plusieurs fresques représentant la beauté et la diversité de la faune et la flore en Equateur. Il était moins « magique » que le spectacle « voyages », mais la beauté des images fait de cette fresque une véritable réussite qui n’a rien à envier aux lumières lyonnaises.

L’église de la Merced avec « Estratos », réalisé par le duo équatorien Fidel Eljuri y Nicolá Cruz

Le spectacle « estratos », qui signifie strates, représente l’activité, et le mouvement volcanique de ce pays. L’Equateur, en grande partie sur la cordillère des Andes, est un pays volcanique.

Cette fresque très chaleureuse avec des explosions de feu et de lave.

Plaza del Teatro avec « Voyages », réalisé par la française Camille Gross

Le spectacle de la Plaza del Teatro était tout simplement magique, un retour en enfance. Un voyage en train partant de Quito et traversant le monde pendant la révolution industrielle. Ce voyage traverse les plus grandes et belles villes du monde telles que Rio, Paris, Madrid, Rome ou encore Moscou. Pendant 10 minutes, vous retournez en enfance avec une réalisation fantastique et parfaite sur un des plus beaux monuments de Quito.

La Basilique del Voto Nacional, avec « Basilicolor » réalisé par le français Patrice Warrener et avec « Altar de Luz » réalisé par l’équatorienne Isabel Páez 

Le jeu de lumière sur la Basilique de Quito était splendide. Il n’y avait pas de spectacles à part entière, mais une illumination permanente qui donne une nouvelle dimension à cet imposant monument surplombant le centre historique de Quito. La basilique del Voto Nacional s’est transformée, le temps de la fête des lumières, en véritable toile de maître.

More from Gildas Grouazel

Exposition de roses à Quito, Equateur

S’est déroulée la nouvelle édition du salon professionnel international de floriculture, ce Mercredi...
Lire plus ...