L’UNESCO en Équateur

voyage-cuenca-equateur
Cathédrale de la ville de Cuenca

L’Équateur n’est pas le pays le plus représenté au patrimoine mondial de l’UNESCO certes, mais cela n’empêche pas que ce pays puisse avoir de nombreuses ressources classées. Que ce soit des sites naturels, sites culturels ou biens immatériels, l’Équateur est protégé par l’UNESCO afin de préserver ce magnifique patrimoine. Ce fut même un des premiers pays représentés en 1975 lorsque les premiers « sites » ont été classés par l’UNESCO.

Les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO:

  • Centre historique de Quito

Le centre historique de Quito est un site classé depuis 1978, de type culturel. Quito a été la première ville au monde à être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, avec la ville de Cracovie en 1978.

Pourquoi la ville de Quito ?

Le centre historique de Quito a été fondé par les colons espagnols après que les Incas aient fui la capitale équatorienne en la brûlant. C’est donc Sebastian de Benalcazar qui a construit la plus belle capitale d’Amérique Latine. Depuis ce XVI ème siècle, malgré de nombreux tremblements de terre, le centre historique de la capitale est resté le mieux conservé d’Amérique du Sud. En effet, la structure urbaine est restée intacte au fil des années et des siècles.

Quito est aussi un des plus beaux exemples de style baroque quiteño (escuela quiteña; école de Quito) qui est fortement représenté dans les nombreux monastères et églises telle que la fameuse église de la Compañia qui est entièrement recouverte de feuilles d’or.

  • Centre historique de Cuenca

Le centre historique de la ville de Cuenca a intégré la patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999, du type culturel au même titre que Quito.

Pourquoi la ville de Cuenca ?

Parce que c’est la plus belle ville d’Équateur tout simplement …

Plus sérieusement, cette ville à été fondée par les espagnols en 1557, mais l’architecture actuelle date du XVIII ème siècle. Les plans de la ville sont, quant à eux, restés intacts depuis plus de 400 ans. Ce centre historique à de nombreuses églises, places et jardins, cette ville est l’exemple typique de l’architecture et de l’urbanisme colonial. La meilleure ville pour profiter de l’ambiance reposante du sud de l’Équateur.

  • Chemin des Incas, le Qhapaq Ñan (partagé avec Pérou, Colombie, Bolivie, Chili et Argentine)

Le chemin des Incas, ou Qhapaq Ñan était le réseau principal pour le transport de marchandises et de déplacement pour le peuple Inca. Ce chemin traverse les 6 pays de la côte occidentale de l’Amérique Latine. Ce Qhapaq Ñan a été inscrit en 2014 entant que richesse culturelle.

Pourquoi le Qhapaq Ñan ?

Ce réseau routier fut construit avant le XVème siècle, au coeur des Andes dans des conditions où les ingénieurs de l’époque ont dû tenir compte du dénivelé, des conditions d’altitude extrêmes, des séismes et des éruptions volcaniques. Ce chemin est toujours présent plus de 500 ans après la pose de la dernière pierre. Une prouesse architecturale comme les Incas savaient le faire. Ce chemin de l’Inca passe par de nombreux sites archéologiques tels que le Machu Pichu au Pérou et le site d’Ingapirca proche de Cuenca en Équateur.

  • Archipel des Galapagos

Le fameux archipel, terrain de jeu du biologiste Charles Darwin, a fait son entrée lors de la première « tournée » de lauréat en 1978, la même année que le centre historique de Quito. Les îles Galapagos sont inscrites au patrimoine mondiale mondial entant que richesse naturelle de ce monde.

Pourquoi l’archipel des Galapagos ?

Ces îles abritent un des plus gros trésors naturels animaliers de la planète. C’est un endroit où les animaux sont littéralement chez eux et où l’homme n’est qu’un invité sur leur territoire. Il y a, dans cet archipel, une très grosse concentration d’espèces endémiques avec notamment les iguanes marins, terrestres, les albatros des Galapagos ou encore les tortues géantes. Un zoo, un paradis, à ciel ouvert …

  • Parc Sangay

Le parc Sangay est un puit de biodiversité en Équateur. Entré en 1983, ce parc est situé entre la cordillère des Andes et la forêt amazonienne. Une des réserves naturelles les plus mystérieuses d’Équateur.

Pourquoi la Parc Sangay ?

Le Parc Sangay détient deux volcans actifs avec le Sangay et le Tungurahua. C’est aussi une diversité de biodiversité avec des altitudes allant de 900m à 5 319m avec le sommet de l’Altar. Vous pourrez y rencontrer de nombreuses lagunes notamment.

Les sites placés sur liste indicative (liste d’attente):

  • Parc national Machalilla

Le parc Machalilla, créé en 1979 et inscrit en 1998 sur la liste indicative de l’UNESCO, est une réserve naturelle située sur la côte pacifique équatorienne.
Dans ce parc équatorien vous pourrez y voir la plage Los Frailes et l’Isla de la Plata.

  • Bois pétrifié Puyango

Ce bois pétrifié se situe dans le sud-ouest de l’Équateur, en dessous de Guayaquil. Ce lieu mystique n’est pas une zone très touristique, ce qui vous permet d’avoir une expérience unique de voyage.

  • Ville minière de Zaruma

Sûrement une des plus belles villes d’Équateur. Ce village minier était une réserve importante de minéraux et d’or. Aujourd’hui cette ville a arrêté l’exploitation afin de préserver le sol et éviter l’effondrement de cette ville.

  • Site archéologique de Mayo Chimchipe-Marañón

Ce site archéologique situé au sud de l’Équateur, proche de la frontière péruvienne, est le dernier site majeur archéologique à avoir été découvert. Les archéologues français ont découvert ces vestiges en 2002 et ce site est inscrit sur la liste indicative depuis 2016.

  • Le train des Andes

Le train des Andes, reliant Quito à Guayaquil, était le moyen de transport principal pour les habitants de la cordillère des Andes. Aujourd’hui ce train est uniquement touristique et le tronçon le plus célèbre est celui partant d’Alausi. Il vous emmènera à travers les montagnes sur des rails vertigineux.

More from Gildas Grouazel

Edward Whymper

Edward Whymper Cet homme est sûrement un des pionniers de l'alpinisme et...
Lire plus ...