Manifestations en Equateur – Journal de Bord

Situation sociale en Equateur:


 *** Dimanche 13 octobre 2019 *** Fin du conflit – Après une réunion retransmise en direct et arbitrée par l’ONU, le gouvernement équatorien et les représentants des communautés indigènes du pays sont arrivés à un accord. Le décret litigieux a été annulé, et le retour au calme a été immédiat. Aujourd’hui, lundi 14 octobre. plus aucun blocage n’est à signaler sur le continent et la population a naturellement repris ses activités. Nous pouvons enfin respirer!
 Jeudi 3 octobre, nous connaissons un premier jour de grève dû à la hausse du prix du carburant. Le mouvement est alors porté uniquement par les transporteurs. Même s’il y eut quelques échauffourées dans le centre de Quito et à Guayaquil, le principal impact fut le blocage des routes aux alentours des grandes villes. Je n’ai, par exemple, pas pu arriver au bureau le jeudi.
Dès le vendredi 4 octobre, la situation se tranquilisa. 
 
Le lundi 7 octobre, les indigènes (indiens) se sont joints au conflit social. Ce fut plus préoccupant car, historiquement, le peuple indigène est très tenace et maîtrise les blocages. Lundi, mardi et mercredi dernier furent paralyés à l’échelle nationale même si, à titre personnel, je suis arrivé au bureau sans contrainte.
Mercredi 9 octobre, jour national de protestation, des affrontements plus tendus ont lieu entre les forces de l’ordre et les indigènes. Cela a été centralisé esentiellement dans le centre historique de Quito. Les blocages des axes routiers sur tout le pays ont continué, hors Galapagos où le conflit n’existe pas.
 
Mercredi 9 octobre au soir, le Président de la République a rencontré les représentants indigènes. Nous espérons que des solutions rapides seront trouvées. 
 
Jeudi 10 et vendredi 11 octobre, le pays s’est largement tranquillisé même si quelques blocages persistent sur les axes principaux. Dans la soirée du jeudi, les représentants indigènes ont annoncé qu’ils continueraient la paralysation du pays. Par conséquent, il faudra observer dans les prochains jours dans quelle mesure les blocages sont maintenus.
 
Même si les médias internationaux relatent un état proche de la guerre civile, la situation est très comparable avec les manifestations les plus virulentes des Gilets Jaunes en France. En revanche, l’Equateur étant un petit territoire (la moitié de la France) avec une géographie particulière (les Andes + la forêt amazonienne), les accès et portes d’entrée aux villes et Parcs Nationaux sont bloqués très facilement.
 
Nous continuerons à vous tenir au courant de la suite du conflit social.
 
L’équipe ITK voyage
More from Antoine Grouazel

Kawsaymi – Rencontre culturelle et gastronomique avec Claudia

Il est des personnes d'exception qui nous bénissent par leur simple présence,...
Lire plus ...