Les îles Galapagos sont connues pour avoir une biodiversité à part dans le monde. En effet, l’archipel est habité par de nombreuses espèces endémiques protégées. Les Galapagos abritent 58 espèces oiseaux dont 28 endémiques à l’archipel, c’est-à-dire que l’on peut les trouver uniquement à cet endroit. De nombreuses espèces de reptiles uniques, les iguanes terrestres, marins ou encore les tortues géantes. 

La faune sous-marine est également une des plus riches du monde, et protégée par la réserve marine des Galapagos, avec plus de 300 espèces de poisson, requins, petits mammifères (otaries) et cétacés comme les baleines à bosse.

Iguane terrestre

L’iguane terrestre, de son nom scientifique Conolophus, est une espèce endémique de l’archipel des Galapagos. Les Conolophus se divisent en 3 sous-espèces. 

Iguane terrestre des Galapagos (Conolophus subcristatus)

Le plus présent des Conolophus au sein de l’archipel des Galapagos. Découvert par Gray en 1831.

Taille: De 90cm à 1,50m

Poids: 8 à 13 kg

Aspect: Peau écailleuse de couleurs jaunâtre / brune. 

Alimentation: Principalement herbivores, mais pouvant se nourrir d’insectes suivant les périodes de l’année.

Nidification: Tout au long de l’année suivant les îles. Les Femelles, ovipares, pondent entre 2 et 25 oeufs en mème temps. L’éclosion se fait entre 90 et 150 plus tard.

Durée de vie: 50 – 60 ans 

Population: 5 000 – 10 000 individus. Espèce vulnérable (VU pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Fernandina, île Isabela (nord de l’île), île Santa Cruz (Cerro Dragon), île North Seymour et île South Plaza

Iguane rose (Conolophus marthae)

Le plus rare des Conolophus au sein de l’archipel des Galapagos. Découvert par Gray en 1986 et identifié en tant qu’espèce en 2009.

Taille: Environ 70cm

Poids: Environ 6kg

Aspect: Peau écailleuse de couleurs rosée avec rayures sombres. 

Alimentation: Principalement herbivores, mais pouvant se nourrir d’insectes suivant les périodes de l’année.

Nidification: Tout au long de l’année suivant les îles. Les Femelles, ovipares, pondent entre 2 et 7 oeufs en mème temps. L’éclosion se fait entre 90 et 150 plus tard.

Durée de vie: Inconnue à cause de sa découverte récente.

Population: 180 – 200individus. Espèce en danger critique d’extinction (CR pour l’IUCN)

Où les observer ?: Sur les pentes du volcan Wolf au nord de l’ile Isabela.

Iguane de santa Fé (Conolophus pallidus)

La troisième espèce de Conolophus au sein de l’archipel des Galapagos. Découvert par Heller en 1903.

Taille: Environ 1,00m

Poids: Environ 10kg

Aspect: Peau écailleuse de couleur jaunâtre, sable.

Alimentation: Principalement herbivores, mais pouvant se nourrir d’insectes suivant les périodes de l’année.

Nidification: Tout au long de l’année suivant les îles. Les Femelles, ovipares, pondent entre 3 et 11 oeufs en mème temps. L’éclosion se fait entre 50 et 90 plus tard.

Durée de vie: Environ 19 ans

Population: Espèce Vulnérable (VU pour l’IUCN)

Où les observer ?: Sur l’île Santa Fé

Tortue géante des Galapagos

La tortue géante des Galapagos, emblème de l’archipel, est composée de 10 espèces différentes, ou plutôt sous-espèces puisque les différences sont mineures.

Chaque espèce endémique de chaque île sont toutes similaires. Cependant, les tortues de Pinta, Floreana et Fernandina sont aujourd’hui des sous-espèces éteintes. 

Tortue géante des galapagos (Chelonoidis)

L’archipel des Galapagos est habité par 10 espèces différentes de tortues géantes, toutes endémique de l’archipel. Cependant, leurs caractéristiques sont très proches, seuls les biologistes avisés pourraient les différencier.

Taille: De 1,20m à 2,20m

Poids: De 50kg à 250kg (record à 422kg)

Aspect: Écailles au niveau des pattes, long cou « rétractable », queue aplatie latéralement et des motif distincts sur leurs carapace. La couleur est verdâtre foncée et la face ventrale est blanche ou grise.

Alimentation: Herbivore – frugivore.

Nidification: Principalement entre janvier et août. Ponte de 2 à 16 oeufs (suivant l’espèce) entre juin et décembre. Entre 120 et 240 jours plus tard, les petits sortent de leurs coquilles. Les bébés mesurent environ 60mm et pèsent entre 80g et 150g.

Durée de vie: 150 – 200 ans 

Population: Environ 15 000 individus. Espèce vulnérable (VU pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Isabela, île Santa Cruz, île San Cristobal, île Española, île Santiago et île Pinzon.

Le fou à pattes bleues

Le fou à pattes bleues est une espèces que l’ont ne trouve que sur la côte pacifique en Amérique centrale.

Il tire son nom de « fou » car une fois au sol il est maladroit.

Le fou à pattes bleues (Sula nebouxii)

L’archipel des Galapagos détient 3 espèces de fou différentes. Celui qui à les pattes bleues est le plus célèbre d’entre eux.

Taille: Environ 80cm

Envergure: 1,60m

Poids: 1,5kg (les femelles sont plus grandes que les mâles)

Aspect: Sa particularité principale bien entendu, ses pieds bleus turquoise. Il possède aussi de longues ailes, une queue triangulaire, un cou épais. Ses yeux sont jeunes et orientés vers l’avant ce qui lui donne un très bonne vision. Ses narines fermées en toutes circonstances lui permette d’être un très bon plongeur.

Alimentation: Petits poissons (sardines, anchois, poissons-volants) et calamars.

Nidification: Toute l’année 2-3 oeufs en même temps que les femelles couvent sous leurs pattes. Les petits sortent au bout de 44 jours.

Durée de vie: Environ 17 ans

Population: 6500 individus. Espèce en préoccupation mineure (LC pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Isabela, île San Cristobal (Punta Pitt), île Española, île Santiago, île Fernandina et île North Seymour

Le fou à pattes rouge

Le fou à pattes rouge est une espèces que l’ont ne trouve que sur les côtes tropicales uniquement, ce qui fait que cette espèce n’est pas endémique aux Galapagos.

C’est le plus petit fou qui existe sur la planète.

Le fou à pattes rouge (Sula sula)

L’archipel des Galapagos détient 3 espèces de fou différentes. Le fou à pattes rouge est le plus petit de tous.

Taille: Environ 71cm

Envergure: Environ 1m

Poids: 850g à 1100g

Aspect: Sa particularité principale bien entendu, ses pieds rouge. Il a un bec coloré de rose et de bleu. Aux Galapagos le fou à pattes rouge sera entièrement brun, et blanc lors qu’ils sont jeunes. Agile en vol et en plongée, il reste, comme son cousin à pattes bleues, très maladroit sur la terre ferme.

Alimentation: Petits poissons (sardines, anchois, poissons-volants) et calamars.

Nidification: Toute l’année, mais un seul oeuf à la fois couvé par les deux parents dans leur nid. Les petits sortent au bout de 44 jours. 

Durée de vie: Environ 40 ans

Population: 15 000 individus. Espèce en préoccupation mineure (LC pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Isabela, île San Cristobal (Punta Pitt), île Española, île Santiago, île Fernandina et île North Seymour et île Genovesa

Le pinson des Galapagos

Le pinson des Galapagos, ou plus communément appelé pinson de Darwin. Il tire son nom du fait que Charles Darwin les a utilisés afin de fonder sa théorie sur l’évolution des espèces. 

Il se subdivise en 4 sous espèces: le Geospiza, le Camarhynchus, le Certhidea et le Pinarolaxias.

Le pinsonde Darwin

Le pinson est oiseau particulier puisque il est subdivisé en 14 variétés différentes suivant leurs lieux de vie. leurs becs sont leur caractéristique physique les différenciant les uns des autres. 

Taille: Entre 10cm – 20cm

Poids: de 10g à 35g suivant les sous espèces

Aspect: Il n’y a pas de caractéristiques physiques types puisque les 14 sous-espèces sont différentes. Les becs des pinsons sont leurs principales différenciation .

Alimentation: Certains pinsons mangent des graines sèches et dures, d’autres des insectes ou encore des petits fruits. 

Nidification: Il produisent jusqu’à 5 couvées par saison. La majorité des espèces se reproduisent entre janvier et mai. La femelle dépose 3-4 oeufs et la période d’incubation est de 12 jours environ. 

Population: Inconnue. Certaines sous-espèces de pinsons sont considérés comme nuisibles. Ils sont donc en voie de disparition. 

Où les observer ?: Vous verrez une espèce différente sur chaque îles des Galapagos.

Le moqueur des Galapagos

Cette espèce d’oiseaux est subdivisée en 4 sous-espèces au sein de l’archipel des Galapagos. C’est une des nombreuses espèces endémique des Galapagos. 

Chaque sous-espèces présentent des modifications physiques suivant leurs lieux de vie. 

Moqueur des Galapagos (Mimus parvulus)

Le moqueur des Galapagos est l’une des deux espèces qui ont permis à Charles Darwin d’établir sa théorie sur l’évolution des espèces. 

Taille: 25-26cm

Poids: Entre 50 et 56 grammes

Aspect: Les parties supérieures de son plumage sont grises brunâtre. Leurs queues son de couleur bruns foncées. Le bec est court et courbé vers le bas.

Cependant, plusieurs évolutions ont marqué cette espèces puisque ils se sont adaptés au milieu naturel d’habitat.  

Alimentation: Arthropodes, tels que les chenilles, et insectes en tout genre. Il consomme aussi des petits fruits. 

Nidification: La reproduction à lieu d’octobre à avril et la femelle pond de 3 à 4 oeufs par portée, et la période d’incubation est de 12 à 13 jours

Les moqueurs ont deux couvées par saison.

Population: Inconnue. L’espèce n’est pas en voie de disparition. 

Où les observer ?: Vous pourrez les observer quasiment partout au sein de l’archipel des Galapagos. Principalement dans les plaines arides ou les mangroves de l’île.

 

Le fou de Nazca (ou de Grant) 

Le fou de Nazca est une espèce qui tient son nom de la province du même nom au Pérou. 

Le fou de Nazca (Sula granti)

L’archipel des Galapagos détient 3 espèces de fou différentes. Le fou de Nazca, le moins connu, est une espèce vivant sur les îles Pacifique au large du Pérou, Équateur et Colombie.

Taille: 80 – 95cm

Envergure: Environ 1,50m

Aspect: Plumage blanc pur avec du brun au bout des ailes et de la queue. La peau du contour des yeux sont noires. Son bec est pointu d’une couleur jaune orangé pour les mâles, et rosâtre pour la femelle. 

Alimentation: Petits poissons (sardines, anchois, poissons-volants) et calamars.

Nidification: Toute l’année, avec 2 oeufs pondus mais un seul sera élevé. Les petits sortent au bout de 40 jours après être couvés par les pattes de la mère.

Durée de vie: Environ 23 ans

Population: 10 000 – 15 000 individus. Espèce en préoccupation mineure (LC pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Isabela, île San Cristobal (Punta Pitt), île Española, île Santiago, île Fernandina et île North Seymour et île Genovesa

Cormoran aptère 

Le cormoran aptère (ou des Galapagos) est une espèce d’oiseaux endémique de l’archipel des Galapagos.

Cormoran aptère (Phalacrocorax harrisi)

Cette espèce de cormoran est endémique des Galapagos. Au fil de son évolution naturelle cet oiseau a perdu l’usage de ses ailes. Ses ailes sont atrophiées et petites d’où cette disproportion entre son physique et ses ailes. 

Taille: 90cm

Envergure: Maximum 1m

Poids: 2,5kg à 5kg

Aspect: Plumage noir avec des reflets bruns et quelques plumes blanches parsemées. Son corps est semblable à tout les cormorans, cependant, n’ayant plus la force de battre des ailes pour voler, elles se sont atrophiées au fil de l’évolution.  

Alimentation: Petits poissons, petites pieuvres et calamars.

Nidification: De juillet à octobre afin d’y pondre leurs 2 ou 3 oeufs dans un nid constitué d’algues. Les deux parents couvent à tour de rôle les oeufs. Les femelles peuvent se reproduire 3 fois par an.

Population: 1 500 individus. Espèce vulnérable (VU pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Fernandina et nord ouest de l’île Isabela

Frégate superbe 

La frégate superbe est un des oiseaux les plus impressionnants de l’archipel des Galapagos. Il saura vous impressionner par son sac gulaire au niveau de son cou qu’il gonflera lors de sa parade nuptiale. C’est une espèce d’oiseaux découverte par Mathews en 1914.

frégate superbe (Fregata magnificens)

Vous avez sûrement déjà vu cet oiseau avec son cou rouge gonflé. La frégate superbe, qui n’est pas endémique de l’archipel n’en reste pas moins un des symbols des galapagos. 

Taille: mâle – 91cm / femelle – 111 cm 

Envergure: Environ 2m 

Poids: mâle – 1,2kg / femelle – 1,7kg

Aspect: Les femelles ont un plumage noir avec la tête blanche. Les mâles on un plumage noir intégrale avec une poche rouge au niveau du cou. Le plumage de cette frégate n’est pas étanche et ne lui permet donc pas de plonger pour pêcher. 

Alimentation: Des petits poissons, crabes, poissons volants et méduses. La frégate harcèle les autres oiseaux pêcheurs pour leur voler leurs proies. Elles peuvent aussi récupérer les poissons échoués. 

Nidification: Toute l’année la femelle pond un unique oeuf dans le nid des deux parents situé tout en haut des arbres de l’île. La période d’incubation est de 7 semaines. 

Durée de vie: 30 – 35 ans

Population: Espèce en préoccupation mineure (LC pour l’IUCN)

Où les observer ?: île North Seymour, île Genovesa et île Española

Manchot des Galapagos 

Le manchot des Galapagos est la plus petite espèce de manchot et aussi la plus septentrionale. Cet animal est endémique de l’archipel des Galapagos.

Manchot des Galapagos (Spheniscus mendiculus)

Un des seuls manchots vivant sans présence de glace ou de neige. En effet, les courants froids lui permette de vivre correctement. Son nom scientifique Spheniscus mendiculus signifie « petit coquin ».

Taille: 53 cm 

Poids: 1,7 kg – 2,5 kg

Aspect: Son aspect général est très proche de ses cousins manchots vivants beaucoup plus au sud. Cependant, la bande blanche sur le ventre de ces manchots est plus large et ils ont les têtes plus dégarnies que les autres spécimens du même genre.

Alimentation: Des petits poissons. 

Nidification: La reproduction s’effectue tout au long de l’année. Les oeufs sont couvés par la femelle et le mâle durant 40 jours environ.

Durée de vie: 15 -20 ans

Population: Environ 1 500 individus. Espèce menacée (EN pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Fernandina (partie est), île Isabela (nord ouest) et île Bartholomé

Tourterelle des Galapagos 

La tourterelle est une des nombreuses espèces endémique de l’archipel. 

Tourterelle des Galapagos (Zenaida galapagoensis)

L’archipel des Galapagos détient un nombre très important d’oiseaux, dont beaucoup d’entre eux sont endémiques de l’archipel des Galapagos, la tourterelle des Galapagos en fait partie.  

Taille: 18 – 23 cm 

Poids: 88g

Aspect: Elle a le bec courbé vers le bas. Le plumage des parties supérieures est brun foncé avec des reflets violet. Les ailes sont tachetées et striées à cause du dessin sur les plumes. Le plumage de l’abdomen est brun avec des reflets rosâtre. 

Alimentation: Des graines de cactus et chenilles.   

Nidification: Toute l’année mais variant suivant les îles à cause des réserves de nourriture. La femelle dépose 2 oeufs blancs et la période d’incubation dure environ 13 jours.  

Population: Espèce en préoccupation mineure  (LC pour l’IUCN)

Où les observer ?: Sûr toutes les îles des Galapagos

Albatros des Galapagos 

L’albatros des Galapagos est la seule espèce d’Albatros vivant en zone tropicale. Votre seule chance de le voir sera donc en Équateur.

Albatros des Galapagos (Phoebastria irrorata)

Parmi les nombreuses espèces endémiques de l’archipel des Galapagos, l’albatros en fait partie, enfin presque puisque vous pourrez aussi les observer sur l’île de la Plata, une île au large de la côte équatorienne.  

Taille: 85 – 93 cm 

Poids: 3kg – 5kg

Envergure: 2,30m – 2,50m

Aspect: L’albatros est le plus grand oiseau de l’archipel des galapagos avec ses 2m50 d’envergure. Il à le corps brun cendré avec la tête blanche. Le bec est long, jaune et crochu sur le bout. 

Alimentation: Grands poissons, calamars et de crustacés.   

Nidification: La reproduction commence en avril. La femelle pond son unique oeuf dans un trou et est ensuite incubé par les deux parents durant 2 mois. 

Population: 35 000 individus. Espèce menacée (CR pour l’IUCN)

Où les observer ?: île Española, et sur l’île de la Plata (côte équatorienne)

Buse des Galapagos

La buse des Galapagos, ou aigle des Galapagos, est une des seules espèces de rapaces que vous trouverez au sein de l’archipel des Galapagos. 

La buse des Galapagos (Buteo galapagoensis)

La buse des Galapagos est une espèce endémique de rapace de l’archipel. Cette espèce est doucement entrain de s’éteindre, et cette buse n’est déjà plus présente sur certaines îles. 

Taille: 55 cm 

Poids: 1kg – 1,3kg

Envergure: 120cm 

Aspect: Le plumage principal de ce rapace est brun avec une queue gris pâle. Il ressemble fortement aux rapaces commun que l’on trouve en Europe. 

Alimentation: Oiseaux, reptiles et rongeurs que la buse capture en vol. 

Nidification: Il n’y a pas de période de reproduction principale. La femelle pond 1 à 3 oeufs et la période d’incubation dure un peu moins de 40 jours. 

Population: On estime environ 300 individus. Espèce vulnérable (VU pour l’IUCN). Espèce éteinte sur les îles Baltra, Daphne, Floreana, San Cristobal et North Seymour.

Où les observer ?: île Santiago, île Isabela, île Santa Fé, île Española et île Fernandina

Flamant des Caraïbes

Le flamant des Caraïbes, souvent confondu avec le flamant rose, est une espèce à part entière. Il peut être appelé aussi flamant de Cuba ou flamant rouge. 

Flamant des caraïbes (Phoenicopterus ruber)

Autrefois, cette espèce de flamant était considérée comme une sous-espèce de flamant rose avant que les scientifiques ne la reconsidèrent. 

Taille: 120 cm à 145 cm

Poids: 2kg – 4kg

Aspect: Le plumage du flamant des Caraïbes est rose allant vers le rouge. Mais l’intensité varie en fonction de son alimentation. 

Alimentation: Le flamant des Caraïbes se nourrit de larves et de petites crevettes. 

Nidification: La période de reproduction se situe entre mai et août. Le femelle pond un oeuf unique qu’elle couve durant 4 semaines. 

Population: 500 individus. Espèce menacée (EN pour l’IUCN).

Où les observer ?: Dans les lagunes des champs de lave de l’archipel des Galapagos.

Crabe rouge des Galapagos

Le crabe rouge, ou sally pied léger, est l’espèce la plus commune sur la côte ouest du continent Américain.

Crabe rouge (Grapsus grapsus)

Cette espèce de crabe n’est pas endémique de l’archipel des Galapagos, mais elle reste cependant très emblématique. 

Taille: 5 – 8 cm

Aspect: Dégradé allant du jaune au rouge. Les mâles sont plus petits que les femelles.

Alimentation: Molusques, éponges ou oeufs d’oiseaux. 

Population: Espèce non évaluée par l’IUCN.

Iguane Marin des Galapagos

L’iguane marin des galapagos est le seul représentant de la famille des Amblyrhynchus. Votre unique chance de les apercevoir sera donc dans l’archipel des Galapagos. 

Iguane marin des Galapagos (Amblyrhynchus cristatus)

L’archipel des Galapagos est un des endroits sur terre où l’on rencontre le plus d’espèces endémiques. L’iguane marin fait parti de ceux là. 

Taille: mâle – 1,70m / femelle – 1m

Poids: mâle – 15kg / femelle – 10kg

Aspect: L’iguane marin est de couleurs noire ou grise avec une peau écailleuse. Lors de la saison de la reproduction, les mâles des îles du sud prennent des couleurs rouge brique ou verdâtre. 

Alimentation: Herbivore tout au long de sa vie. Il se nourrit d’algues. 

Nidification: De novembre à décembre. Après une gestation de 3 mois, la femelle pond 2-3 oeufs dans le sable. Ils se reproduisent tout les 2 ans. 

Population: 200 000 – 300 000 individus (estimation). Espèce vulnérable (VU pour l’IUCN)

Espérance de vie: 30 ans

Où les observer ?: île Española, île Santiago, île Fernandina et Sombrero chino. 

Otarie des Galapagos

L’Otarie, comme son nom l’indique, est endémique de l’archipel du pacifique.

Otarie des Galapagos (Zalophus wollebaeki)

L’otarie des Galapagos, une des nombreuses espèces endémiques de l’archipel des Galapagos, sera présente tout au long de votre séjour sur les îles. 

Taille: mâle – 2m à 2,50m / femelle – 1,50m à 2m 

Poids: mâle – 180kg à 230kg / femelle – 60kg à 100kg

Aspect: L’otarie des Galapagos femelle à un long cou fin et un large torse contrairement au mâle. Le museau est étroit et long pour les mâles et les femelles. La peau de l’otarie des Galapagos est noire tannée. 

Alimentation: Se nourrissent de poissons de tout types, 

Nidification: Entre juin et janvier généralement. La durée de gestation de la femelle est de 11 mois approximativement, ce qui fait que les otaries des Galapagos ne se reproduisent que tout les 2 ou 3 ans. 

Population: Environ 50 000 individus (information imprécise). Espèce en danger (EN pour l’UICN)

Espérance de vie: Entre 15 et 24 ans

Où les observer ?: Sur toutes les îles de l’archipel des Galapagos

Otarie à fourrure des Galapagos

L’Otarie à fourrure des Galapagos est la seconde espèce d’otarie endémique de l’archipel des Galapagos.

Otarie à fourrure des Galapagos (Arctocephalus galapagoensis)

Les deux espèces d’otaries endémiques présentes aux Galapagos sont très distinctes physiquement. En effet, ni la taille ni la peau de ces deux espèces ne sont semblables.  

Taille: mâle – 1,50m à 1,60m / femelle – 1,10m à 1,30m 

Poids: mâle – 60kg à 70kg / femelle – 25kg à 30kg

Aspect: L’otarie à fourrure des Galapagos est plus trapue que l’otarie des Galapagos. Leurs museaux sont plus petits et plus court. La couleur de leur fourrure est brun-gris pâle et plus clair sur le ventre pour les mâles. 

Alimentation: Se nourrissent de petits poissons, calamars ou encore des mollusques. 

Nidification: Entre août et novembre. La durée de gestation de la femelle est de 11 à 12 mois. Généralement les femelles mettent au monde tout les deux ans. 

Population: Environ 25 000 individus. Espèce en danger (EN pour l’UICN)

Espérance de vie: Environ 25 ans

Où les observer ?: Sur toutes les îles de l’archipel des Galapagos.