Edward Whymper

Edward Whymper

Cet homme est sûrement un des pionniers de l’alpinisme et andinisme: le Britanique Edward Whymper. Né un 27 Avril 1840, à Londres fils d’artiste, rien ne le destinait à devenir une icône dans le monde très fermé de l’alpinisme de l’époque.

Depuis son plus jeune âge, il reçoit une formation d’illustrateur-graveur. C’est alors qu’à 20 ans il rencontra pour la première fois ce qui sera l’amour de sa vie, la montagne. En 1860 il est envoyé en mission pour graver et dessiner des scènes d’alpinisme dans les Alpes et plus particulièrement à Chamonix.

alpinisme-equateur
Edward Whymper

 

Whymper et les Alpes

Au début, les montagnes ne provoquent en lui que peu d’émotions. Ses mots au sujet du mont Cervin furent « un pain de sucre dont la tête est de travers ». Cela n’envisageait rien de bon quant à la suite de son séjour alpin. Cependant, un concours de circonstances le plaça dans une cordée pour atteindre le  sommet du mont Pelvoux en 1861. Lors de son arrivée au sommet, Edward Whymper découvrit un autre sommet voisin, la barre des Écrins. Ce sommet sera vaincu pour la première fois par Edward Whymper en 1864 durant ses ascensions d’entraînement pour le mont Cervin.

L’année 1865 fut celle des premières fois pour Edward. L’aiguille verte, la grande Jorasse (pointe portant son nom aujourd’hui) mais surtout le fameux mont Cervin ou Matterhorn.

alpinisme-alpes
Le guide alpiniste Michel Croz

Whymper fut le premier à poser son pied au sommet du mont Cervin, un des plus durs des Alpes. Mais ce n’est qu’après 4 ans d’échecs et en manquant de tutoyer la mort à plusieurs reprises qu’il parvient à ses fins avec la cordée emmenée par le guide Croz. Cette ascension fut menée par l’arrête Suisse « Hornli ». C’est alors qu’il a appris qu’une expédition était commanditée par l’État Italien qu’il décida d’effectuer une nouvelle fois cette ascension, s’entourant des meilleurs. En effet, Edward whymper refusait qu’on lui vole son Cervin. Il s’élança avec une cordée de sept alpinistes. Croz et Whymper étant les deux seuls alpinistes chevronnés de la cordée, ils effectuent la montée avec une certaine aisance par rapport aux autres. Tout excité d’avoir réussi le pari d’une vie, Whymper ne fait pas attention dans la descente et les quatre premiers de cordée firent une chute de 1200m. Croz faisait partie de ces quatre morts. Cette ascension fut la dernière dans les Alpes pour Edward Whymper.

Cette chute va hanter ses nuits jusqu’à la fin de ses jours, se sentant coupable de la mort de 4 alpinistes.

« Grimpez si vous le voulez, mais n’oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu’un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. »

Edward Whymper

Entre les années 1867 et 1872, Edward Whymper a fait parti de l’expédition au Groënland organisée par Robert Brown, célèbre explorateur Écossais. Cette expédition a pour but de découvrir des plantes fossilisées aujourd’hui exposées au Bristish Museum.

Whymper et l’Équateur

En 1880, Edward Whymper organisa une expédition en Équateur pour étudier le mal aigu des montagnes et les effets d’une pression atmosphérique réduite sur le corps humain.

Whymper fut le premier à effectuer 9 nouveaux sommets de la cordillère des Andes en Équateur. Ceci est un exploit pour la fin du XIXe siècle.

L’alpiniste britannique gravit deux fois le sommet du Chimborazo (6 270m) (plus haut sommet d’Équateur), la première fois le 4 janvier et la seconde fois le 3 juillet par ce qui reste aujourd’hui la route normale. Aujourd’hui, le refuge le plus haut du Chimborazo porte son nom en hommage à la première ascension d’Edward Whymper.

Les premiers sommets gravis par Whymper en Équateur:

  • Sincholagua le 23 février (4 873m)
  • Antisana la 10 mars (5 753m)
  • Guagua Pichincha le 22 mars (4 784m)
  • Cayambe le 4 avril (5 790m)
  • Sara-Urcu le 17 avril (4 676m)
  • Cotacachi le 24 avril (4 944m)
  • Illiniza le 4 mai (5 248m)
  • Caihuairazo le 29 juin (5 018m)

Pendant les 6 mois passés sur place, ils dormiront en tout 36 nuits à plus de 4000m d’altitude dont une nuit au sommet du Cotopaxi à plus de 5 800m.

En 1892, Edward Whymper publia ses récits dans l’ouvrage Voyages à travers les grandes Andes de l’Équateur (Travels amongst the Great Andes of the Equator). Ce livre est une des clés de la compréhension de la vie à très haute altitude dans une région inconnue à cette époque par le monde occidental. 

« N’agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas. Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin. »

Edward Whymper

 Il meurt seul dans une chambre d’hôtel refusant tout traitement médical, le 16 septembre 1911, à l’âge de 71 ans. Il est aujourd’hui enterré au cimetière anglais de Chamonix.

De nombreuses routes portent aujourd’hui le nom de ce précurseur  de l’alpinisme respecté de tous.

More from Gildas Grouazel

Séisme en Equateur

 TREMBLEMENT DE TERRE EN EQUATEUR Suite au tremblement de terre du 16...
Lire plus ...