Coronavirus en Équateur – Journal de Bord

Coronavirus en Équateur - Journal de Bord 1

La situation sanitaire à l’échelle mondiale s’est très fortement complexifiée depuis décembre 2019 suite à l’identification des premiers cas COVID-19 dans la province de Wuhan, en Chine. Depuis, le virus s’est propagé en l’espace de quelques mois dans presque tous les pays du globe. Aucun pays n’est épargné, et l’Équateur ne fait pas exception.

Il nous parait important de pouvoir vous tenir informés au quotidien de l’évolution de la situation sur place, afin de pouvoir répondre à toutes vos questions et préoccupations à ce sujet.

L’évolution de la situation en Équateur autour du Coronavirus, au jour le jour

Mardi 01 septembre 2020

FIN DE L’ÉTAT D’EXCEPTION LE 13 SEPTEMBRE

Fin du confinement en Equateur

Le COE (Comité Opératif d’Urgence), organisme qui oriente les décisions prises par l’Etat équatorien lors de crises sanitaires ou naturelles, annonce que le gouvernement local ne déclarera pas de nouvel état d’exception pour lutter contre la pandémie de la COVID-19 le 13 septembre, date de fin de l’état d’exception actuel.

Les conséquences pour les Equatoriens et touristes étrangers

– Fin du couvre-feu : il y aura une libre circulation de la population même après 21h, horaire du couvre-feu actuel.
– Fin des restrictions de regroupements : les réunions publiques et privées seront autorisées librement. Cependant, les communautés locales auront le pouvoir de limiter les regroupements de personnes dans les parcs publics, les salles de concert et les stades.
– Fin des restrictions de circulation routière : tous les véhicules motorisés pourront circuler librement sans limitation de numéro de plaque d’immatriculation, tous les jours de la semaine.
– Restrictions possibles pour les acteurs de la vie nocturne : même si la vie nocturne reprendra vie progressivement, les bars, karaokés et autres centres de divertissement nocturne pourront connaître des restrictions horaires. La décision ne dépendra plus de l’Etat mais des communautés locales.
– Le port du masque reste obligatoire dans tout espace public.

Nous rappelons que les aéroports de Quito et Guayaquil sont ouverts depuis juin dernier ainsi que tous les Parcs Nationaux et Réserves Naturelles. De plus, depuis le 15 août dernier, aucune quarantaine n’est obligatoire pour tout passager en provenance de l’étranger.

N’oubliez pas qu’un test PCR négatif à la COVID-19 émis au maximum 10 jours avant l’arrivée sur le territoire équatorien devra être présenté aux autorités locales. L’absence de présentation dudit test rendra cependant obligatoire une période d’isolement de 14 jours à domicile ou dans un hébergement autorisé.

Samedi 15 août 2020

REOUVERTURE AU TOURISME INTERNATIONAL

Fin de la période de quatorzaine obligatoire à l’arrivée en Équateur

Ce samedi 15 août marquait la fin de la période renouvelable de l’état d’exception décrété et maintenu en Équateur depuis le mois de mars dernier. Le gouvernement équatorien a logiquement choisi d’étendre, pour une durée de 30 jours supplémentaires, cette disposition permettant de mettre en place avec agilité des mesures spécifiques liées au COVID-19.

Ce renouvellement s’accompagne d’une suspension de la quatorzaine obligatoire pour tous les voyageurs étrangers. En effet, sur présentation d’un test PCR négatif au COVID-19 émis au maximum 10 jours avant l’arrivée sur le territoire équatorien, la circulation sera libre et sans entrave durant toute la durée du séjour.

L’absence de présentation dudit test rendra cependant obligatoire une période d’isolement de 14 jours à domicile ou dans un hébergement autorisé.

Avec la réouverture des aéroports de Quito et Guayaquil en juin dernier, la fin de cette mesure marque donc la réouverture du pays au tourisme international.

Une vigilance maintenue en Équateur

Bien que l’assouplissement des mesures en vigueur et l’arrivée potentielle d’un vaccin dans les prochains mois permettent d’être optimistes sur une sortie progressive de la crise en Équateur, le COE (Comité de Operación de Emergencias) maintient l’application des directives de biosécurité existantes afin d’éviter au maximum l’apparition de nouveaux clusters.

– Couvre-feu à l’horaire variable selon le niveau d’alerte de la province/canton en question (à partir de 21h00 en semaine à Quito).
– Port du masque obligatoire dans tout espace public.
– Mise à disposition de solutions hydroalcooliques et contrôle de température dans tous les locaux commerciaux privés et institutions publiques.
– Interdiction des rassemblements publics. Les concerts et évènements restent interdits jusqu’à nouvel ordre. Les musées, centres culturels, restaurants et centres commerciaux fonctionnent avec une capacité d’accueil réduite.

 

Vendredi 22 mai 2020

Entretien entre Antoine Grouazel, gérant d’ITK Équateur, et Alexandre Desoutte, journaliste du site d’actualité Gomet.net, dans le cadre d’un tour du monde du confinement. Nous vous proposons un échange et un point détaillé sur les mesures en vigueur.

Lundi 04 mai 2020

VERS UN DÉCONFINEMENT PROGRESSIF
Bilan actuel du coronavirus en Equateur
Le 4 mai, l’Equateur comptabilise 31181 cas déclarés de Coronavirus. Malheureusement, 1564 décès relatifs au covid 19 ont été confirmés. Avec 14192 cas, la région de Guayas ayant comme capitale Guayaquil, reste de loin la province la plus touchée. La région de Pichincha (Quito) arrive en seconde position avec “seulement” 1732 cas.

Situation Équateur COVID 19 au 04 mai 2020
Situation Équateur COVID 19 au 04 mai 2020

Source: ministère de la santé (https://www.salud.gob.ec/wp-content/uploads/2020/05/INFOGRAFIA-NACIONALCOVID19-COE-NACIONAL-04052020-08h00.pdf)

Mesures prises par le gouvernement équatorien
A partir du 4 mai, le gouvernement équatorien met en place un système de déconfinement progressif (“feu de circulation”) et adapté à la situation dans chaque région et canton. Ainsi, chaque maire aura une certaine latitude afin d’opter pour une approche appropriée.
Des mesures globales obligatoires sont également imposées par le gouvernement,
– utilisation obligatoire du masque dans un lieu publique ou commerce
– 1,5m de distance de sécurité obligatoire entre chaque personne, notamment dans les commerces
– isolement obligatoire pour les personnes vulnérables
– impossibilité de réunions de masse (concerts, restaurants, discothèques, etc..), maintien de la fermeture des écoles
– fermeture des frontières par accès aérien et terrestre
– les taxis peuvent exercer de 5h00 à 22h00 selon la terminaison de la plaque de matriculation (cf ci-dessous)
les municipalités imposeront leurs propres mesures en fonction de la couleur du feu choisi. Aujourd’hui, seules 3 municipalités sur 228 n’ont pas opté pour le feu “rouge”.

Feu rouge
1- le couvre-feu continue de 14h00 à 5h00
2- la suspension de la journée de travail se poursuit hormis dans les secteurs vitaux (banques, pharmacies, supermarchés, hôpitaux, cliniques et pompes funèbres)
3- seules les activités opérant via téléphone ou mail ainsi que les services à domicile peuvent opérer. Les livraisons à domicile peuvent avoir lieu de 7h00 à 22h00
4- les véhicules particuliers peuvent circuler de 5h00 à 14h00 selon la terminaison de la plaque de matriculation (1 et 2 le lundi, 3 et 4 le mardi, 5 et 6 le mercredi, 7 et 8 le jeudi, 9 et 0 le vendredi). Interdiction de circuler en fin de semaine.

Feu orange
1- couvre-feu de 18h00 à 5h00
2- institutions publiques et entreprises: possibilité de retourner sur le lieu de travail avec un maximum de 50% de l’effectif global en même temps
3- toutes les entreprises/ institutions doivent avoir un protocole pour controler les possibles symptômes et cas de coronavirus auprès de es employés et clients
4- toutes les entreprises ouvertes devront atteindre au maximum 30% de leur capacité d’accueil
5- les bus opérant en ville et périphérie sont autorisés à reprendre du service avec un remplissage maximum de 30%
6- les véhicules particuliers peuvent circuler de 5h00 à 18h00 selon la terminaison de la plaque de matriculation (0, 1, 2 et 3 le mardi et vendredi, 4, 5 et 6 le mercredi et samedi). Interdiction de circuler le dimanche.
 
Feu vert
1- couvre-feu continue de 21h00 à 5h00
2- institutions publiques et entreprises: possibilité de retourner sur le lieu de travail avec un maximum de 70% de l’effectif global en même temps
3- toutes les entreprises ouvertes devront atteindre au maximum 50% de leur capacité d’accueil
4- les bus opérant en ville et périphérie ainsi que les bus régionaux sont autorisés à reprendre du service avec un remplissage maximum de 50%
5- les véhicules particuliers peuvent circuler de 5h00 à 21h00 selon la terminaison de la plaque de matriculation (1, 3, 5, 7 et 9 le lundi, mercredi, vendredi et dimanche //  0, 2, 4, 6 et 8 le mardi, jeudi et samedi)

A noter qu’à la demande du Maire de Quito, la quarantaine stricte sera prolongée dans la capitale d’Equateur sur l’ensemble du mois de mai.

Lundi 23 mars 2020

981 CAS DE CORONAVIRUS EN EQUATEUR
Bilan actuel du coronavirus en Equateur
Le 23 mars au matin, l’Equateur comptabilise 981 cas déclarés de Coronavirus. 18 décès ont été confirmés dont 11 ces trois derniers jours. Si des cas sont présents dans presque toutes les régions d’Équateur, la grande majorité reste concentrée à Guayaquil et dans la région côtière.Mesures prises par le gouvernement équatorien
Le nombre de cas a fortement augmenté en l’espace d’une semaine en Équateur, suivant la tendance de la plupart des pays touchés par le virus. Cependant, la mesure de confinement mise en place depuis lundi 16 mars, dans tout le pays, devrait logiquement porter ses fruits dans les 2-3 semaines à venir, la distanciation sociale restant à ce jour l’arme la plus efficace pour endiguer la progression du virus.La Chine a annoncé l’envoi de matériel médical et du personnel qualifié vers l’Équateur; ils devraient normalement arriver cette semaine.L’Équateur a renouvelé et durci ses mesures de confinement partout dans le pays:1- extension du confinement obligatoire hors entreprises vitales (banques, pharmacies, supermarchés, hôpitaux et cliniques) jusqu’au 31 mars.2- un couvre-feu de 19h00 à 05h00 du matin fut mis en place.3- maintien de la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes jusqu’au 05 avril.

4- militarisation de Guayaquil et de la région de Guayas afin de garantir le respect du confinement. La région côtière étant l’épicentre du pays avec une grande partie des personnes affectés se trouvant à Guayaquil, des mesures plus drastiques ont été prises.

Conséquences pour les voyageurs
Il n’ya actuellement plus de possibilité d’entrer en Équateur pour les voyageurs étrangers. Certains voyageurs qui n’ont pas eu la possibilité de quitter le pays à temps sont placés en quarantaine préventive dans l’attente de vols spéciaux de rapatriement vers la France.

Jeudi 12 mars 2020

Nouvelle mesure: la quarantaine

Le gouvernement équatorien a annoncé une nouvelle mesure applicable à partir du vendredi 13 mars. Tous les voyageurs en provenance de pays où les cas de coronavirus sont nombreux seront mis en quarantaine. Les Français n’échappent pas à cette mesure tandis que les Suisses, les Belges et les Canadiens peuvent encore atterrir sans crainte de blocage s’ils ne transitent pas par la France, l’Italie ou l’Espagne (et vraisemblablement les Pays-Bas dans quelques heures/jours).
Les Français souhaitant malgré tout venir en Equateur devront accepter une mise en quarantaine de 14 jours dans un hôtel aux frais du voyageur ou chez un proche vivant sur le territoire. Des contrôles aléatoires des autorités locales seront effectués pour vérifier que la quarantaine est bien effectuée.
Nous n’avons pas encore de détail sur la durée exacte de cette mesure même si elle devrait être en vigueur au moins 30 jours.

Mesure du gouvernement équatorien effective au 12/02/2020 (espagnol)

Nombre de cas de Coronavirus en Équateur

Pour l’instant, 19 cas ont été détectés à date en Équateur. Le patient zéro dans le pays est une voyageuse âgée étant revenue d’Espagne le 14 février 2020, résidant dans la province de Guayas / Los Ríos – côte Pacifique (ville de Babahoyo), qui présentait avant son voyage des déficiences respiratoires. Arrivée en Équateur sans présenter aucun symptôme, elle a contaminé plusieurs membres son cercle familial ainsi que certains voyageurs à bord de son avion retour. Le gouvernement équatorien a bien réagi, en plaçant en surveillance ou isolement l’ensemble du cercle familial de la patiente, ainsi que les passagers de son vol. Ceci a permis de rapidement identifier les nouveaux cas de COVID-19 dans ce cercle, en limitant au maximum la propagation du virus. Aujourd’hui, l’Équateur compte 19 cas confirmés positifs, tous membres de ce cercle identifié.

Des mesures ont été prises rapidement depuis la déclaration du virus comme Pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé, le 10 mars 2020, dont la mise en quarantaine préventive durant 14 jours des voyageurs européens, ainsi que la fermeture immédiate des écoles et crèches.

Ambiance et situation en Équateur

Dans la rue, il ne plane pas une ambiance de préoccupation/méfiance et les gens suivent encore leur rythme de vie normal, du moins à Quito, où aucun cas n’a été détecté à date. Avec l’annonce de la classification de Pandémie cette semaine, les supermarchés ont connu une forte hausse spontanée de la fréquentation comme partout dans le monde.

Des mesures d’austérité ont été prises par le gouvernement, notamment du fait de la chute impressionnante du prix du baril de pétrole ainsi que du tourisme international.  Malgré tout, ces mesures, jugées comme raisonnables (participation financière unique des propriétaires de voiture évaluées à plus de $20.000, effort sur les salaires des fonctionnaires publics, fermeture de certains ministères et secrétariats), ont été bien acceptées par la population et n’ont provoqué aucune perturbation.

More from Antoine Grouazel

Les sports traditionnels en Equateur – Pelota Nacional & Ecua Vóley

L'Equateur est sans conteste un pays qui adore le sport, et où la...
Lire plus ...